Mass Effect Andromeda



  • text alternatif

    Le premier Mass Effect était un Kotor dans un univers créé par Bioware, un truc un peu hybride qui ne réalisait pas encore les idées du dev, mais posait les fondations d’un truc prometteur. Mass Effect 2 est encore aujourd’hui un de mes jeux préférés, un peu roman interactif certes, mais vraiment au poil, l’équilibre idéal d’un JDR informatique selon moi. Et Mass Effect 3 vient clore la trilogie avec des décisions au cul entre deux chaises (bourrin, pas bourrin?), exposant des choix qu’on a fait 5 ans avant et qu’on a totalement oubliés, mais aussi un design au top pour un épisode plus planplan même s’il reste plus réussi que les armées de fans pleureuses ont chouiné sur les interwebs /endsentence. Reste qu’il est loin derrière le deuxième aux puces (twa osi avec l’ortograf nouvel fé se ke tu ve !) en termes de personnages, de décisions, d’histoire, de cohérence.
    text alternatif

    S’il ya bien un truc que les trois premiers ME ont loupé par contre, c’est le système de combat. Que c’était chiant. Hé bien là c’est réussi. Pas génial, mais dynamique. Un saut vraiment calibré et des dashs dans toutes les directions, ça fout le feu au dancefloor ça coco. Dommage que les ennemis soient juste des sacs à PV.
    text alternatif

    Mais tout le reste, tout ce qui était réussi dans la trilogie, tout ce qui faisait Mass Effect est tellement à côté de la plaque dans Andromeda… du moins, la plupart du temps.

    Revenons sur le pitch. Pendant les événements de ME2, les races conscientes flippent leur race et décident d’envoyer des colons dans la galaxie d’andromède, à genre 2 millions d’années lumière. Coup de bol, les propulseurs à effet de masse laissés par les prothéens permettent d’y arriver en moins de temps. C’est donc plus de 600 ans plus tard que l’arche humaine déboule dans le système d’Héléus, qui rime étrangement avec Ur Anus.

    Quelle belle promesse, un système totalement vierge à découvrir (oui, yaura aussi du sesqme), l’exploration de l’espââce, l’ADN Mass Effect. Qu’est-ce qui pouvait mal arriver ?

    TOUT !

    A croire que l’équipe de survivants Bioware a pris sa check list, a décidé de ne rien cocher, ou alors de faire réécrire les items par Roberto, 6 ans, fils du directeur créatif. C’est un naufrage. Tout au moins à première vue.
    Commençons par la création de personnage où tout bon joueur de jdr va passer plus de temps qu’il n’en faut. Là, c’est juste du cosmétique, et une vague classounette. Les presets sont hideux, du niveau d’un jeu Bethesda. On passe donc énormément de temps à faire un perso pas moche. Puis on fait son jumeau de l’autre sexe. Vla le premier contact, c’est laid, et cerise sur le gateau, la tronche ne ressemblera pas à ça ingame.
    text alternatif
    text alternatif

    Super première impression !
    On se dit que le prologue va rattraper ça. On se souvient de celui de ME2, de son rythme aux petits oignons. Et là, oui ! c’est leeeent. On sort du cryo sommeil, on cause interminablement, enfin on part sur une planète ! ho, des montagnes qui volent, ho, un environnement hostile. Pas mal ! on blastouille, ona du mal à se répéréer, à gérer son inventaire avec une interFACE POURRIE MAIS C’EST QUOI CETTE MERDE ! on découvre la race ennemie générique au possible, on explorouille et on se fade des lignes de dialogue proprement affligeantes, niveau primaire : les mecs se la jouent cool et détendus. C’est ridicule. Ona mêm droit au cliché des 2 couillons qui partent tout seuls explorer comme des grands, genre les dents de la mouche 5. Non, ça fait 3 semaines que Kenny est allé chercher des échantillons ?
    text alternatif
    On est à 2 miyons d’années lumières de notre système, lachez vous ! faites des formes de vie qui sont totalement différentes, des armes qui sont folles, des structures incompréhensibles, pas une espèce de sous Halo. Par moments, on y goûte quand même, il y a quelques fulgurances, mais noyées dans le médiocre ambiant.
    Une fois ce pensum, espèce de sous Call Of Duty ponctué de répliques affligeantes et d’un final potable, on se dit qu’on va nous lâcher pour enfin explorer. Allez, soyez sympa.
    text alternatif
    Mais NON ! on nous balance sur la station où on va réparer des panneaux électriques, décourvir des pnj vraiment moches et se fader les discours de directeurs en dépression sévère.
    Mais bon sang, ils ont filé le jeu aux neuneus qui ont voulu rester lors du rachat par EA, aux yes men ? on a cette impression que c’est une équipe de fans un peu débiles qui a a repris les grosses cordes de l’univers et les décline sans aucun goût.
    Après donc près de 5 heures à faire lâcher le pad à tout instant, quand on les compare à celles de Horizon qui réussit tout, lui. on part enfin explorer. ENFIN ! mais quand je repense à ça…
    text alternatif
    J’ai mal pour MEA, ses animation raides et ridicules, ses viages qui font tiep, son comabt qui, ha non, ça va à peu près.

    Et là, ya du mieux, on a toujours ce fond de travail maladroit, mais on a aussi des instants Mass Effect : des dialogues au poil, des histoires perso intéressantes, des choix gentillets, et cette impression d’avoir à faire plein de choses à la fois.
    Bref, on retrouve le Mass Effect qu’on aime ou pas, mais en light. On ira explorer des planètes magnifiques, le véhicule fait son retour, mais il est fonctionnel cette fois, les cartes sont grandes, il ya vraiment plein de choses à faire et à eplorer, malgré le syndrôme UPS (marre de fedex). On terraformera donc des planètes, changeant l’aspect des maps, parceque bon, faut bien les loger les gens qui ont voyagé 634 ans. Ce sont d’ailleurs ces isntallations de colonies qui seront les quêtes les plus intéressantes.

    CONFUSION CONCLUSION
    En fait, ça doit être un jeu où les équipes n’avaient pas de vision d’ensemble et étaient en désaccord sur tout, avec par dessus tout un désaccord avec la partie business. (mais que comprennent ces gens là en fait ?). Un beau gâchis, avec ses instants cependant. S’ils s’étaient contentés d’un Dragon Inquisition dans l’espace, ça m’aurait été, j’avais vraiment bien aimé DAI. Mais là, c’est un patchwork raté.

    Note : déceptionj’écristonnommaisyaquandmêmeuntrucquimefaitjouer/10

    Et les patches ?

    text alternatif

    MAJ post Patch 1.05

    Alors, ça nous a corrigé des bugs bloquants (la console qui ne fonctionne plus, t’es foutu, faut relancer une sauvegarde, etc).
    Ca a surtout rendu les tronches bien moins ridicules, fini le sentiment de regarder un truc totalement raté, ça va. C’est pas encore bon, mais ça n’est plus ridicule.
    Finies les animations faciales ridicules également, et peut-être les aniamtions tout court (même si les persos supposés être à certains endroits et s’y rendant fissa quand le joueur arrive se déplacent plutôt étrangement).

    Bref, un jeu qui est sorti vraiment pas fini, ou en tout cas avec un ordre de priorités étrange, mais qui avance.

    En l’état, c’est presque recommandable.
    )



  • Comme quoi, dans un jeu d’exploration, ce ne sont pas les animations et les graphiques qui comptent. Quand on entend le retour de Zelda, et vous m’avez convaincu au point d’avoir envie d’acheter une switch, c’est vraiment à se demander quels sont les vrais ingrédients pour que ça passe pour un et non pour l’autre.

    Beau test en tout cas. :hum:



  • Comme duti, beau test et beau décryptage !

    Les jeux open et découverte, me gonflent, je trouve ça trop chronophage mais le foin de Zelda me fait me tâter comme une pucelle.

    Par contre jamais joué à un Mass effect et ça va très bien. JEU DE STRATÉGIE FOREVER !!



  • @TaLoche a dit dans Mass Effect Andromeda :

    Les jeux open et découverte, me gonflent, je trouve ça trop chronophage

    JEU DE STRATÉGIE FOREVER !!

    :euh:



  • Je perds très vite aux jeux de stratégie, CQFD.



  • J’ai jamais pu atteindre l’age moderne à CIV5…



  • @dutilleul a dit dans Mass Effect Andromeda :

    J’ai jamais pu atteindre l’age moderne à CIV5…

    Pourtant, amener ses portes avions escortés par des destroyer et des sous marin aux portes d’une capitale ennemie pour y lâcher une tripotée de bombes nucléaire (avec un carton d’invitation à cramer en enfer, on n’est pas des mufles ), y débarquer deux trois méchas sur les terres radioactive pour cramer tout ce qui reste, c’est le meilleur moment du jeu.



  • @dutilleul a dit dans Mass Effect Andromeda :

    Comme quoi, dans un jeu d’exploration, ce ne sont pas les animations et les graphiques qui comptent. Quand on entend le retour de Zelda, et vous m’avez convaincu au point d’avoir envie d’acheter une switch, c’est vraiment à se demander quels sont les vrais ingrédients pour que ça passe pour un et non pour l’autre.

    Beau test en tout cas. :hum:

    Genre il t’arrive de faire autre chose que du TF2 :roll:



  • :lol:
    touché :mad:



  • :lol:

    text alternatif



  • :lol: :lol:



  • Beau test oui, ça change des avis tiédasses de Cacao. Par contre tous les commentaires en dessous sont nuls, y compris le mien.



  • Surtout le tien.

    text alternatif



  • Bon, pour reviendre sur Zelda, toutes proportions gardées, on a du Kurosawa du JV et avec MEA, on a du Uwe Boll. (hm, pas loin). C’est bien à ce point Zelda.



  • Perso j’ai acheté. Aucun avis pour le moment sauf sur la DA qui est pas mal:)



  • MAJ post Patch 1.05

    Alors, ça nous a corrigé des bugs bloquants (la console qui ne fonctionne plus, t’es foutu, faut relancer une sauvegarde, etc).
    Ca a surtout rendu les tronches bien moins wtf, fini le sentiment de regarder un truc totalement raté, ça va. C’est pas encore bon, mais ça n’est plus ridicule.
    text alternatif
    Finies les animations faciales ridicules également, et peut-être les aniamtions tout court (même si les persos supposés être à certains endroits et s’y rendant fissa quand le joueur arrive se déplacent plutôt étrangement).

    Bref, un jeu qui est sorti vraiment pas fini, ou en tout cas avec un ordre de priorités étrange, mais qui avance.

    En l’état, c’est presque recommandable.

    text alternatif


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.