Nier : Automata



  • text alternatif

    Comme avec le cinoche et ses gemmes que “Putain t’as pas vu ça ? mais t’as rien vu espèce d"esthète !”,

    text alternatif

    le jeu-vidéo a ses jeux ignorés et révérés par ceux qui y ont joué.


    Nier en fait partie, et j’en retiens un jeu mystérieux, beau et très laid à la fois, avec un système de combat poussif, et clairement WTF par moments. Un jeu qui vous liasse avec ce sentiment qu’un bon bouquin vous laisse, des personnages et un univers qu’on ne veut pas abandonner en tournant la dernière page.
    Fort de mon amour pour Nier, text alternatif dès que j’ai vu qu’Automata était dispo sur le PSN jap en english, j’ai acheté du crédit en yens, créé un compte jap et acheté le jeu. C’est bon de faire son geek de temps à autre.
    Pour les joueurs PC qui se disent déja, ha, encore une exclu PS4. Hé ben non, ça devrait sortir le 10 mars sur PC.

    text alternatif

    PS : ceci est le même le plus moche du net. Non ?


    Sa suite, Nier Automata, en reprend tous ces aspects sus-cités, avec un système de combat absolument génial, directement hérité des shmup. Oui, un système de combat de shoot them up dans un J-RPG. text alternatif
    C’est Platinum qui s’est fadé le développement, les devs de Bayonetta. Et de plein de bouses sous-traitées ces derniers temps aussi faut dire. On pouvait s’en faire.

    Mais ils ont gardé l’univers doux-amer, très mélancolique, et ajouté leur patte combat nerveux.

    Le contexte :
    Nier Automata commence en l’an 5000 et des bananes, l’humanité a migré sur la lune, où une poignée d’humains survit. La terre est envahie de robots, supposés aliens. Une résistance s’est organisée, et des contre-attaques sont régulièrement fomentées par des androïdes. Des robots à forme humaine donc. Et quelles formes, jugez plutôt :

    text alternatif

    C’est l’héroïne, une androïde appelée 2B, qui se déplace avec grâce et dextérité et moultes frites. Et des frites. Rien à voir avec Pardaillac

    Le Prologue :
    Mais évoquons le début du jeu, qui m’a fait recommencer 4 fois, car je suis mort comme une merde avant d’avoir pu sauvegarder. Point de tuto, si ce n’est des pop ups qui disparaissent en 2 secondes.
    On commence dans les nuages, balancé aux commandes d’un vaisseau qui débaroule à toute bringue. Nos équipiers se font dégommer par un méga laser un par un, et on avance dans une phase shoot-em up, qui changera au moins 4 fois de point de vue ! de dessus 2/3, de dessus, de côté, par derrière, une vrai sex tape de Georges.

    text alternatif

    C’est déconcertant, ces changements de point de vue, surtout qu’on ne nous dit jamais quoi faire et qu’on ne sait pas vraiment à quoi servent les boutons sans les avoir essayés. Quand on maîtrise un peu le bousin, paf, changement de vue.
    Après un combat au-dessus de la mer, nous voilà pénétrant (métaphore filée du film de Georges) une abse plein pot, on doit éviter les murs, façon tranchée Death Star, re combat vu de côté, de dessus et paf, on se mange un mur, le vaisseau explose, et on s’éjecte.

    text alternatif

    Ouf, j’ai fini le tuto me dis-je ! car j’ai bien serré les fesses (ha, georges…) et ai survécu à la phase shmup, mais j’ai plus beaucoup de vie.

    Que nenni ! me voilà au corps à corps avec des robots. A peine le temps de trouver les boutons que je crève. Loading, je me dis, on reprend là. Niet, on recommence au début.

    Et c’est pas fini, avant de pouvoir sauvegarder, il faudra traverser une usine, se taper 2 boss, et plusieurs sous-formes. Soit une petite heure de jeu, sans sauvegarder. Parti pris osé, je vosi déja les rageux quitter le jeu. Nier : Automata, décidément, se mérite.

    La suite sera moins violente, mais sachez que vos décision influeront sur le cours des choses. On découvrira que les robots sur terre commencent pour certains à accéder à al conscience, que certains se prennent pour Sartre, que d’autres pétent les plombs et veulent devenir beaux, que d’autres enfantent d’humanoîdes. Il y aura un phase de grand huit, une visite du désert, de la pêche, j’en passe et des meilleures.

    Visuels, musique et ambiance :
    Le jeu est clairement moche. Ca s’oublie en jouant, car c’est rattrapé par un design très réussi, déja de l’héroïne, mais aussi de cet univers très tristoune, et surtout ce côté mélancolique omniprésent. Mais quand on lance Horizon à côté, on a l’impression de jouer à un jeu début PS3.

    La musique participe beaucoup à cette ambiance, difficile à décrire, mais beaucoup de balades chantées par des voix féminine, très douces. Bon, j’ai pas trouvé de meilleur exemple :

    Ne vous attendez pas à une claque visuelle, attendez vous même à saigner un peu des yeux, mais l’ambiance est très réussie.

    Le combat :
    J’en ai parlé plus haut, c’est un shoot em up décliné sous tous les angles, avec des changements d’angle de vue à la volée. Il ya bien entendu du levelling, des armes à acheter, des améliorations pour son matériel, du craft, des trucs à débloquer, c’est du J-RPG. Mais aussi ce fameux système de combat très dynamique, qui oblige à bouger sans cesse. Quand on est à pieds, on peut faire deux types d’attaques, forte text alternatif
    faible, mais en même tirer avec le robot qui nous accompagne, et esquiver. Maîtriser les 3 à la fois demande un peu d’habitude, mais ça ne ressemble à rien à quoi j’ai pu jouer jusqu’à présent. Et ça marche. LE tout en esquivant les bullets tirées par les ennemis !

    text alternatif

    C’est un peu compliqué de parler de ce jeu, c’est vraiment un truc qui soit vous accroche totalement, soit vous laisse indifférent. Mais c’est un truc vraiment à part, que je ne peux que recommander, faut lui passer tous ses défauts, son côté moche, mais il est très attachant, mystérieux et dynamique. C’est un jeu à part qui parfois réussit totalement son pari et à d’autres moments vous laisse avec un gros WTF en tête.

    VerdiKt : Génial/10



  • T’as mis deux fois le même texte au sujet du psn jap. Mais bon toute les techniques pour toucher des commissions sont bonnes !

    Test très excitant même si 2b c’est bcp trop petit comme tour de poitrine pour me faire acheter le jeu.

    Beau test comme toujours ! Vivement que la concurrence/sissi se réveille surtout qu’avec ses 200€/mois en plus il peut se payer un nègre.



  • Corrigeay !

    Et je merdouille la mise en page, mais franchement, l’éditeur est tout pourri. On sait tous que c’est la faute à DUti.



  • :lol:
    J’adore lire ce genre de test, même si je sais que neuf fois sur dix, je n’achèterai jamais le jeu. Et si je l’achète, je ne jouerai jamais. Comme tu aurais du remplacer Boulon. :love:



  • J’ai pas compris. L’héroïne c’est un robot ?
    Si oui, c’quoi l’intérêt de la p’tite culotte ?



  • L’intérêt de la petite culotte, c’est de vendre.

    Mais elle est sexy à jouer, faut le reconnaître, et elle a sale caractère.

    Sinon, pour répondre à ta questions, c’est tout le propos du jeu : des androïdes, robots à image d’humains, combattent des robots tas de ferraille, qui après 3000 ans accèdent à la conscience. Qui est qui ? où est la part d’humanité, toussa toussa.



  • @Ze_F a dit dans Nier : Automata :

    Mais elle est sexy à jouer, faut le reconnaître, et elle a sale caractère.

    Tout ce qui faut pour attirer l’homo sapiens, reste plus qu’à vérifier la qualité de la belle mère.

    Une sorte de Gunmm, Gumnm, Gummn…



  • Je suis d’accord avec Bigoud1, il faut enlever la petite culotte. Prems ! ! !



  • Mais tout à fait !
    Après bon, un robot… pas censé avoir un système reproducteur.



  • @Bigoud1 a dit dans Nier : Automata :

    Mais tout à fait !
    Après bon, un robot… pas censé avoir un système reproducteur.

    Win/win



  • @Ze_F :lol: so true. :jizz:



  • Je m’incline :ok:



  • @Bigoud1 a dit dans Nier : Automata :

    Je m’incline :ok:

    :chuchotte:

    Pas trop bas tu pourrais avoir mal aux fesses toi aussi. :hehe:


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.