Mafalda - todas las tiras



  • Mafalda couverture

    Ce livre n’est ni plus ni moins que l’intégrale de Mafalda, petite fille argentine créée par Quino.

    Pour ceux qui ne connaissent pas Mafalda, il s’agit d’une bande dessinée de presse parue sous forme de strips de 3 ou 4 cases, comme Calvin & Hobbes, et qui relate les réflexions de Mafalda, sa bande d’amis, sa famille, sur la société argentine de la deuxième moitié du XXe siècle.

    Malgré son jeune âge, Mafalda (et ses copains) est très intelligente et lucide sur l’état désastreux du monde qui l’entoure (pas seulement l’Argentine puisqu’elle s’inquiète de la guerre froide, du Vietnâm, de la course à l’arme atomique et autres joyeusetés), cependant elle s’exprime comme un enfant qui découvre ce même monde. Le tout donne un ton satirique entre optimisme et désespération, mais toujours drôle. Oui, comme Calvin & Hobbes.

    Et ce personnage permet aussi de comprendre l’esprit de l’Argentin commun, qui se retrouve partagé entre une fierté toute latine et un réalisme plus européen, qui tendrait presque vers la schizophrénie. Ce n’est pas pour rien que les Argentins ont le record du monde de psychanalystes par habitant.
    Malgré cela, Mafalda est le seul exemple de bédés sudaméricaines capable de transcender son origine pour parler au monde entier.

    Pourquoi lire Mafalda ?

    • duti : parce qu’il y a plein d’enfants tendres et potelés
    • taloche : mafalda est fan des Beatles
    • sissi : comme toi au Havre, Mafalda est en pleine crise existentielle dans un pays du tiers-monde.


  • Description

    J’ai ça chez moi après avoir eu tous les tomes français chez Glenat
    Une des meileures bd du monde de l’univers
    Et vraiment classique (= intemporelle)



  • En revanche j’aurais tendance à dire que Mafalda est beaucoup plus politisée que Calvin & Hobbes qui reste malgré tout dans l’expression de l’imaginaire des enfants .

    Oui cet imaginaire est sous l’influence du monde qui l’entoure (tyrannosaures dans des F15 par exemple) mais on ressent beaucoup moins le pessimisme dans Calvin et Hobbes.

    Donc ta comparaison avec Calvin & Hobbes est une comparaison de merde :rambo:



  • Description

    Description



  • Description

    “la soupe est à l’enfance ce que le communisme est à la démocratie”



  • Huhu.
    Je connais bien Mafalda, par contre pas du tout Calvin et Hobbes (personnellement, elle me fait plus penser aux peanuts de Charlie Brown.)
    J’ai eu des Mafaldas quand j’étais petits. J’adorais, même si je ne comprenais pas trop ce qu’elle racontait. c’était surtout son copain Felipe avec ses deux grosses dents de devant qui me faisait rigoler.
    Si je me souviens bien, il y avait aussi une petite blonde pimbêche qui rêvait de mariage (Suzanitas non ?).
    Et puis le jour où ses parents lui annonce qu’elle va avoir un petit frère. :lol:
    Quino était vachement écolo pour l’époque, non ?

    J’aimerais bien en relire tiens, il faudra que j’aille faire un tour chez mes parents pour voir si ils les ont encore.



  • Huhu, en pensant à Suzanita, je repense au petit gros dont le père à un commerce et qui est sur le capitalisme à fond. Plus moyen de me rappeler son prénom par contre.



  • Manolito
    Boutique Don Manolo !



  • Ah oui :lol:

    Je n’avais pas vu tes posts Georges, j’avais gardé la page en cache le temps d’y répondre. :taloche:

    Par contre, j’ai été voir sur wiki les autres personnages…que des bons souvenirs. Du coup, je vais peut-être me laisser tenter par cette intégrale. Bien joué Pancho.



  • Tu regretteras pas c’est vraiment bien, presque autant que Diablo3



  • Description



  • @Georges-AbitboL a dit :

    En revanche j’aurais tendance à dire que Mafalda est beaucoup plus politisée que Calvin & Hobbes qui reste malgré tout dans l’expression de l’imaginaire des enfants .
    oui

    @Georges-AbitboL a dit :

    Oui cet imaginaire est sous l’influence du monde qui l’entoure (tyrannosaures dans des F15 par exemple) mais on ressent beaucoup moins le pessimisme dans Calvin et Hobbes.
    non
    @Georges-AbitboL a dit :
    Donc ta comparaison avec Calvin & Hobbes est une comparaison de merde :rambo:
    non

    Dans Calvin & Hobbes, on a rgulièrement droit à des réflexions (surtout de la part de Hobbes) sur le fait que l’Homme est un gros connard qui pourrit tout ce qu’il a sous la main. Et il y a même deux strips de Mafalda et C&H qui se ressemblent étrangement :
    Description

    Description

    Ma comparaison reste valable, donc je te merde.



  • embrassons nous



  • @Georges-AbitboL
    Oooooh Georges, j’en ai connu des hommes, mais des comme vous, jamais !



  • @pancho-villa a dit :

    • sissi : comme toi au Havre, Mafalda est en pleine crise existentielle dans un pays du tiers-monde.

    DSC_0579.jpg

    :hehe2:

    Je lisais déjà Mafalda quand j’avais huit-neuf ans.

    @dutilleul, c’est un crime de ne pas connaitre Calvin et Hobbes. :burn:



  • Un cime ? rien à foutre…on te fout pas en prison pour un cime, si ? D’ailleurs c’est quoi un cime ?



  • Description



  • :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:



  • @Georges-AbitboL a dit :

    Description

    J’ai ça chez moi après avoir eu tous les tomes français chez Glenat
    Une des meileures bd du monde de l’univers
    Et vraiment classique (= intemporelle)

    Plus un avec tout le monde sauf le Belge nul (pléonasme) qui connait pas Calvin et Hobbes, le meilleure BD juste devant Mafalda.
    Et tant qu’a en parler, le travail de Quino hors-Mafalda est extraordinaire aussi !!



  • Mais je vous emmerde :fou:
    Si j’en ai rien à foutre de regarder une BD moralisatrice avec un gamin qui rêve de se faire enculer par un tigre. :fou:

    Moi quand je lis une BD, j’ai envie d’oublier les problèmes du monde, d’être transporté dans un univers à part et de vivre des aventures avec les héros.
    Bande de bobo gauchiste !! :fou:


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.