Dans le backlog : Medal of Honor



  • Description

    Parce que je n’en avais jamais fait, et que je ne me voyais verser du pognon à Activision pour ça, j’ai fait ce week-end mon premier FPS “militaire”, Medal of Honor.

    Le scénario se veut ancré dans la réalité du conflit afghan, pourquoi pas après tout, et on incarne différents combattants US : ranger; unité d’élite, artilleur d’hélicoptère au gré des missions qui s’entrecroisernt, il y a un effort de mise en scène de ce côté, c’est bien.
    Par contre, si le début du jeu laisse entrevoir une vision un peu nuancée des conflits modernes, par la suite, on est en plein dans le America, fuck yeah, et on dégomme de l’ennemi, ben parce que c’est l’ennemi et qu’on est plus malin, plus fort, mieux équipé qu’eux (mais pas mieux rasé, vous pouvez le voir sur la jaquette). On se bat aussi contre les vilains scribouillards de Washington kizy connaissent rien à la vraie guerre et ki font rien qu’à embêter les vrais militaires, ah les salauds de gratte-papier. Voilà c’est du gros cliché dégueulasse dégoulinant de premier degré et c’est plat comme la poitrine de Keira Knightley.

    Passons au gameplay. Alors il y a des missions variées, mais certaines sont très dispensables (le quad, le snipe à 25 kilomètres sur la montagne en face, waouh), et d’autres très marrantes (l’hélico). Quant aux phases principales, à pied et armé jusqu’aux dents, il y a du bon (le pompe), du très mauvais (le reste des armes, sans le moindre recul).
    Mais la moyenne est médiocre. Bon point, sans HUD, on doit s’orienter tout seul, et avec un FOV aussi ridicule, il y a enfin du challenge !

    Le jeu est court, très court. Je suis un polio en FPS, et pourtant je l’ai fini en 4 heures, oui 4 heures.

    Donc un jeu très médiocre, pas honteux si ce n’est le scénar et le feeling des armes. Pour un jeu chopé en bundle, ça se laisse faire.



  • haaaaaaaaaa la mission où tu tires sur des talibans qui respawnent sans cesse des grottes. Un grabd moment de jeu vidéo. Ne pas oublier de se laver les mains et les yeux après y avoir joué.



  • Pas trop scripté, où on peut courir tout droit sans tirer une balle histoire de passé les scripts ?



  • Non mais Bigoud, t’infliges pas ça, même le pire des COD propose une meilleure campagne solo.



  • Ce n’était pas mon intention, j’ai arrêté les CoD et les MoH quand ces scripts sont devenus affligeants.
    Soit un paquet d’années maintenant.



  • Vietcong, ça c’était un jeu :napo:



  • Medal of honor AA était mon premier FPS en 3D après doom et j’ai adoré ce jeu tellement j’était surpris de voir la qualité des graphismes.
    Bien sur, je ne me rendais pas compte que c’était scripté à mort et qu’au final, il y a une ficelle au sol à suivre, comme dans les épreuves du combattant dans Koh Lanta.
    Mais l’ambiance de la guerre était bien rendue…surtout que c’était sorti un peu après le Soldat Ryan et “vivre” le débarquement “en vrai”, autrement que dans mes rêves récurrents, ça m’avait un peu scotché.
    J’avais également essayé le MOH bataille du pacifique et de nouveau, l’attaque de Pearl Harbour était bien vivante.
    Depuis il y a eu les battlefield et les COD et c’est vrai que la licence MOH a un peu de mal, pourtant je connais encore des vrai fan qui aiment justement ce que tout le monde déteste, à savoir le scénario sur scripté et le peu de liberté dans l’action. Ils vivent les MOH comme un film interactifs. Un film de quatre heure en plus, au lieu des traditionnelles 140 minutes. Que du bonheur donc. :love:



  • @Bigoud1
    C’est ultra scripté. D’ailleurs la dernière mission est à mourir de rire. Tu te mets derrière un rocher pour canarder le mec fortifié derrière sa grosse mitrailleuse.Boum Headshot, ensuite un mec court prendre sa place (pas con, le script). Re-boum Headshot, et un autre mec sorti de nulle part court prendre sa place.
    Et ça peut durer des heures, il y a un respawn infini des ennemis tant que tu n’as pas bougé au rocher suivant.

    Dans les points positifs, quelques maps permettent de contourner l’adversaire pour le dézinguer dans le dos, comme un gros lâche fier américain. On évite donc l’aspect couloir.



  • Dans le premier que j’ai fait, j’ai aussi souvenir que si tu restais suffisamment en retrait, c’était tes 3 alliés qui faisaient tous le boulot pour toi…et tu n’avais plus qu’à les suivre sans tirer un coup de feu. :lol:



  • Le premier (débarquement allié) m’avait fait racheter un pc neuf, il était génial à l’époque. J’y ai rejoué récemment (en juin ) car j’ai toujours la version boite et là, pas mal de défaut m’ont littéralement sauté à la tronche. Le pire, c’est l’ia qui sait toujours où tu es. Dès que tu dépasses un pixel du coin d’un mur, tu y as droit. La phase de tank est ultra lourde et le passage dans le village avec les snipers bien énervants (plus les boschs qui se confondent dans les décors).