Sandrine Collette - Des Nœuds d'Acier



  • Nouveau thriller

    Offert par ma mère sur les conseils de sa libraire (:OO: ça existe encore les libraires ?? J’ai plus l’habitude).
    Et bien c’est pas mal.
    C’est un premier roman, par une inconnue et le résumé que je copie/colle comme un porc m’avait fait craindre le pire.
    Avril 2001. Dans la cave d’une ferme miteuse, au creux d’une vallée isolée couverte d’une forêt noire et dense, un homme est enchaîné. Il s’appelle Théo, il a quarante ans, il a été capturé par deux vieillards qui veulent faire de lui leur esclave.
    Comment Théo a-t-il basculé dans cet univers au bord de la démence ? Il n’a pourtant rien d’une proie facile : athlétique et brutal, il sortait de prison quand ces deux vieux fous l’ont piégé au fond des bois. Les ennuis, il en a vu d’autres. Alors, allongé contre les pierres suintantes de la cave, battu, privé d’eau et de nourriture, il refuse de croire à ce cauchemar. Il a résisté à la prison, il se jure d’échapper à ses geôliers.
    Mais qui pourrait sortir de ce huis clos sauvage d’où toute humanité a disparu ?

    En fait, c’est étonnamment bien écrit, pas de lourdeur de style, pas d’insertion de connaissances trouvées sur wikipédia et rajoutée pour faire genre. Un récit clair, qui laisse part à l’imagination.
    Mais on ne passe pas a coté du poncif clé dans le style “enfermé” et puis le livre essouffle à la moitié, il n’y a pas de montée en puissance. A partie de la moitié, on est sur des rails et on passe plus par un descriptif qu’a une histoire a proprement parler.
    Sympa, à lire éventuellement en poche le moment venu et une auteure ? autrice ? auteuse bref quelqu’un dont je regarderais quand même le deuxième livre pour voir.



  • La cave à Duti vu côté victime quoi, tomate mozza !



  • @‘Salvation’ said:

    Nouveau thriller

    Offert par ma mère sur les conseils de sa libraire (:OO: ça existe encore les libraires ?? J’ai plus l’habitude).
    Et bien c’est pas mal.
    C’est un premier roman, par une inconnue et le résumé que je copie/colle comme un porc m’avait fait craindre le pire.
    Avril 2001. Dans la cave d’une ferme miteuse, au creux d’une vallée isolée couverte d’une forêt noire et dense, un homme est enchaîné. Il s’appelle Théon Greyjoy, il a quarante ans, il a été capturé par deux vieillards qui veulent faire de lui leur esclave.
    Comment Théo a-t-il basculé dans cet univers au bord de la démence ? Il n’a pourtant rien d’une proie facile : athlétique et brutal, il sortait de prison quand ces deux vieux fous l’ont piégé au fond des bois. Les ennuis, il en a vu d’autres. Alors, allongé contre les pierres suintantes de la cave, battu, privé d’eau et de nourriture, il refuse de croire à ce cauchemar. Il a résisté à la prison, il se jure d’échapper à ses geôliers.
    Mais qui pourrait sortir de ce huis clos sauvage d’où toute humanité a disparu ?

    En fait, c’est étonnamment bien écrit, pas de lourdeur de style, pas d’insertion de connaissances trouvées sur wikipédia et rajoutée pour faire genre. Un récit clair, qui laisse part à l’imagination.
    Mais on ne passe pas a coté du poncif clé dans le style “enfermé” et puis le livre essouffle à la moitié, il n’y a pas de montée en puissance. A partie de la moitié, on est sur des rails et on passe plus par un descriptif qu’a une histoire a proprement parler.
    Sympa, à lire éventuellement en poche le moment venu et une auteure ? autrice ? auteuse bref quelqu’un dont je regarderais quand même le deuxième livre pour voir.

    Déjà fait !! Ce plagiat !! :fou: