"Dans les caves du Wotw"



  • [align=center][size=large][b][color=#FF4500]Dans les caves du Wotw.[/color][/b][/size][/align]
    [align=center][b][color=#FF4500] Une nouvelle de dutilleul[/color][/b][/align]
    [align=center][IMG]http://img685.imageshack.us/img685/2533/portecavewotw.png[/IMG][/align]
    [size=medium]Plus qu’une porte…une seule porte et je saurai enfin ce qui se cache dans les caves du Wotw.
    L’instant est crucial…franchir cette vulgaire planche de bois est la dernière épreuve de mon acceptation définitive dans le cercle des initiés.
    Cela fait dix huit mois que j’attends ce moment …dix huit long mois d’apprentissage, passés à apprendre les ficelles de l’organisation, lisant des pages et des pages de conversations fabuleuses et de joutes verbales d’un niveau hors du commun.
    Mon maître est là…à coté de moi. Il me soutient depuis si longtemps, me guidant vers l’ultime savoir. Il sent mon trouble et mon hésitation.

    • C’est quand tu le sens mon chéri.
    • Hein ? … Quoi ?
    • J’ai dit c’est quand tu le sens…je viens de te demander de pendre les petites étagères dans le salon…tu n’as pas écouté ce que je racontais ou quoi ? Grouille-toi…ça va pas se faire tout seul. Ensuite tu iras ranger un peu le garage…c’est le bordel.
      C’était ma femme…je ne l’avais pas entendue entrer dans mon bureau. Elle fait ça tout le temps : pénétrer à l’improviste pour me surprendre à l’ordinateur.
    • Je n’ai pas le temps là…j’écris une nouvelle.
    • Une nouvelle ? Bien sur !! Monsieur est écrivain maintenant ? Je te rappelle que la semaine dernière tu étais cuisto. Et comme par hasard, c’était juste après avoir regardé Jamie Oliver faire rissoler des brocolis sauce Gribbish. Heureusement qu’il restait des pizzas surgelées pour se mettre quelque chose sous la dent ! Alors…qu’est-ce que tu as encore fait hier soir qui justifie cet engouement soudain pour l’écriture ?
    • Rien…enfin…si…j’ai relu quelques pages de Bruno Leandri…mais ça n’a rien à voir. J’écris depuis longtemps…j’ai toujours aimé ça.
    • Bien sur !! Et ça raconte quoi ta…nouvelle ? Dit-elle se penchant par-dessus mon épaule pour lire les premières lignes. « Dans les caves du Wotw ? »…un mec qui attend qu’une porte s’ouvre ? Ouais…j’ai compris…le mec va rester là des plombes à méditer sur sa condition humaine et pour finir quand il ouvrira, il n’y aura personne, ce qui symbolisera l’absence d’espoir d’une vie après la mort…ça a déjà été fait ça mon petit lapin.
    • Hahaha, rien à voir !! C’est un truc complètement nouveau et la fin laisse sur…
      L’ANUS !! Entendit-on hurler de l’autre coté de la porte.
    • Là, tu vois qu’il y a quelqu’un dans la cave, hein ? Tu t’es complètement fourvoyée ma pauvre ? Haha t’es ridicule, je ne voudrais pas être à ta place !! Maintenant t’es gentille et tu me laisses travailler !
    • Que dois-je faire Maître ?
    • Toi qui connais maintenant nos codes, tu sais ce que cela signifie…
      Je ne le sais que trop bien, mais le goût suave de l’inconnu inonde mes papilles gustatives et lacère mon bas-ventre de désir. Je savoure l’instant…malgré une dernière réticence pudique qui m’empêche de franchir le dernier pas. J’inspire profondément un peu de confiance et je me penche vers le seuil prêt à découvrir…
    • Un truc dégueulasse encore… »
    • Quoi ?.. Comment ?
    • Le mec va ouvrir la porte, on va sauter dessus, le déshabiller, et ça va finir en orgie de secte…Tu n’as rien d’autre à faire qu’à écrire des cochonneries ? Je te préviens, tu n’as pas intérêt à mettre des photos de femme à poil !!
    • Mais t’es à coté de la plaque…putain…je t’ai dis que l’histoire était inédite.
    • Mwouais…tu dis ça comme si tu la connaissais, ta fin ? Ne fait pas le malin avec moi, hein !
    • Si je te le dis ! Tu crois qu’on écrit ainsi, en tapant ce qui passe par la tête… ?
    • Ah oui ? Alors dis le…comment ça se termine, ton histoire ?
    • Comme si je pouvais le dire comme ça…il faut que je l’amène doucement…que je prenne le temps de poser la scène et faire monter la tension dramatique…sinon c’est nul…
    • La tension c’est surtout que les étagères ne sont pas encore posées et le drame ne va pas tarder à te tomber dessus si tu vois ce que je veux dire !
    • Oui ça va !! Je ferai ça après.
    • Tu continues ou tu rebrousses chemin…le choix t’appartient, mais sache qu’il n’y aura jamais de seconde chance.
    • Je le sais Maître…Je n’ai pas vraiment d’hésitation…c’est juste que j’essaye de deviner ce qui va se passer ensuite.
    • Ce qui va arriver, je le sais, c’est encore une de ces histoires ou on s’emmerde à lire jusqu’au bout uniquement pour savoir, mais l’auteur pour bien faire chier, coupe la fin tout d’un coup et on reste sur la sienne.
    • Heeuuuu non…heuuuuu en fait…pas du tout…heu…
    • Hahahaha je le savais…t’es naze…ça a déjà été fait plus de neuf milles fois.
      A ces mots, j’enlève mes lunettes et les écrases d’un coup de talon ! - Pas du tout…la fin va être superbe…un truc jamais fait…je vais vers le Nobel de littérature.
    • N’importe quoi, me lance t’elle avec dédain. Essaye toujours d’avoir le Nobel de pendaison d’étagère, gamin !
      Une dernière bouffée d’air innocent et je serai à mon tour lié éternellement par le secret. Je me décide…je cogne sur cette porte sombre, rivetée sur le pourtour et dont les battant semblent faire corps avec le mur… elle résonne sourdement. Mais personne ne répond ! Je frappe de nouveau…de toutes mes forces… Je l’entrouvre, enfin…doucement, comme le stipule la règle…je risque un œil…et…
    • BOUM !!
    • Argghhhhh, fis-je en sursautant de mon fauteuil.
    • Hahahahahaha
    • Putain t’es conne ou quoi ? Tu m’as fait une de ces peur !
    • Héhéhé…je sais…hahaha…si tu avais vu ta tête d’andouille…j’aurais du prendre une photo.
    • Un jour tu vas me faire mourir avec tes blagues débiles.
    • Bon alors t’en es où ? blablablablinnocent blabladécide…gnagnafrappe lourdement à la porte…Mwouais…ça y est…j’ai trouvé…pendant que je lis, on va frapper à notre porte, je vais ouvrir et tombe nez à nez avec le gus de ton histoire…Bof…un mélange de la réalité avec la fiction…c’est pas ça qui va révolutionner le genre.
    • Mais merde bordel, c’est mon plaisir personnel, j’écris ça comme je le veux.
    • Le lecteur va pas trop apprécier si tu joues avec son envie de savoir.
    • Mais je l’emmerde le lecteur…C’est pas lui qui rempli le frigo. Je te rappelle que je touche que dalle pour ça…alors je fais ce que je veux. »
    • Ouais…Et bien alors va pendre les étagères…ça au moins c’est plus utile que ta petite histoire qui va même pas faire sourire cinq pignoufs.
    • Mais va te faire foutre…allez tous vous faire foutre !! J’me fais chier à pondre un truc pour le site et c’est comme ça qu’on me remercie…Mais écris la toi-même la fin…vas-y !! On va voir ce que tu vas mettre tiens… allez…je vois ça d’ici… Le disciple pousse la porte et holalala…c’est la fête dans la cave des secrets…tous les candidats des anciennes saisons sont réunis…accompagnés des membres du jury final. Youplaaaa…on va s’éclater.
    • Je t’emmerde, t’entends ? Moi au moins je ne passe pas mon temps à tuer des gens sur ton jeu débile !!
    • C’est toujours plus malin que les conneries pour attardés que tu regardes.
    • C’est toi l’attardé…moi au moins j’ai un diplôme universitaire !
    • Ouais…Et on voit à quoi il t’a servi !
    • Connard !! Tu te crois supérieur parce que tu gagnes plus que moi ? Mais si je voulais, moi aussi j’en gagnerais du fric.
    • Ouais, et bien surement pas avec ton cul…tu te fais des illusions là !
    • Tu t’es déjà regardé avec ta grosse panse ? Tu travaillerais déjà plus, on pourrait payer quelqu’un pour les monter ces foutues étagère !! Mais non…monsieur travaille quatre jours par semaine…et le reste du temps, il se pavane dans son fauteuil en cuir à jouer aux petits soldats…Mais va bosser !!
    • Mais si t’es pas contente, casse toi chez ta mère !!!
    • C’est ce que j’avais l’intention de faire !! Amuse-toi bien avec tes amis de l’internet !
    • Enfin libre !!!
      Maître Taloche fronce les sourcils, tourne sept fois la langue autour de sa dent unique et réponds dans le chat : « - hmmmmm…Mwouais…c’est ça ta nouvelle formidable pour le site ? Je ne sais pas vraiment quoi en penser…et puis je n’aime pas trop la fin. Il faudrait que tu retravailles ça, coco.
    • Ok, je vais voir ce que je peux améliorer.
    • C’est bien, ça coco…j’aime ton attitude…c’est super pro…c’est ça l’esprit du Wotw !
    • Merci…je te tiens au courant quand c’est terminé.
    • Génial ! Tiens…à propos, qu’est-ce qu’il y aura pour finir, dans les caves du Wotw ?
    • Hahaha, tu veux savoir hein ? Pas de problème, à toi je peux déjà le dire…Ah, attends… excuse moi je reviens : il y a un imbécile qui cogne comme un malade à la porte de mon bureau !
      [/size]


  • Ptin ça plus une bédé de Rorschach et je suis au summum!!



  • Parce que ça te fais penser à ton vécu ?! :-)
    Un peu la même ici… bon à la différence qu’on ne peut me dire ça :“Tu t’es déjà regardé avec ta grosse panse ?”



  • Et les étagères ? :napo:



  • D’ailleurs, question pour un Dawotw :
    C’est une spécialité de quel coin de faire pendre les étagères au plafond ?



  • Nous on les accroches avec des molly ou des chevilles à plâtre. Ça doit être chiant les nœuds coulant…



  • moi j’ai pas d’étagères je fous tout par terre



  • J’ai pas tout lu, pas le temps, mais Dutilleul il les libère les petits enfants enfermés dans sa cave ou pas ?



  • putain elles nous font toutes chier avec leurs etageres à la con, fianlement :sweat:


Se connecter pour répondre