Deadpool PC



  • Aujourd’hui, un test d’un jeu complètement barré : Deadpool.

    2015-02-05_00001.jpg

    Alors c’est assez compliqué car Deadpool est un “héros” assez étrange. Non seulement il est complètement azimuté étant donné ce qui lui est arrivé mais en plus il est concient d’être un personnage de fiction. Paye ton 4ème mur. Et avec Deadpool, ce mur est éparpillé façon puzzle.
    Séparer le fond de la forme, de ce fait est assez compliqué mais allons-y.

    Le jeu commence par une cinématique complètement conne que je vous mets ci-dessous (même s’il y a un vilain PS3 rajouté dessus :beurk:)

    Toutes les bases du jeu sont là. Le graphisme sympa, le coté crade. Highmoon studio est effectivement le studio qui a développé ce jeu donc dès le début on est dans le bain de “l’esprit” Deadpool.
    De là, vous avez la main. Particularité de Deadpool, il entend des voix dans sa tête qui servent de narrateur/commentateur.

    2015-02-08_00010.jpg

    A noter le featuring de nombreux X-Men dedans.
    D’ailleurs, au sujet des featuring, chaque personnage est présenté via une petite vidéo punchy qui reprend des images des comics comme celle de Deadpool :

    Tout cela rend extremement bien et c’est un bonheur de les parcourir.
    Le jeu est un beat them all classique ou le gentil (ou plutôt le barré) va botter le cul du méchant qui est “Sinister”…

    Et dès les premiers combats, on sent le problème, les combats sont moooooouuuuuuuuuussssssssss. Le moindre ennemi lambda nécessite un mitraillage de la touche “frapper”. Aucun feedback des coups, aucune impression de puissance, c’est raté. Et pour un beat them all, rater les combats c’est un peu comme si le WotW ratait des sondages, ça craindrait.

    Un petit exemple de rendu :
    2015-02-08_00016.jpg

    Par contre y’a des moments de pure débilité dans le jeu. On passe soudainement dans un jeu des 80’s et Deadpool appelle en direct les concepteurs du jeu pour se plaindre :lol:
    2013-12-30_00002.jpg

    Des grosses blagues bien lourdes sont systématiquement insérées dans les dialogues en voix off, dans les titres des missions, dans les très nombreuses cinématiques…

    2014-11-30_00001.jpg

    Et c’est ça qui est le plus rageant. Je pense que les mecs du studio ont tout compris au personnage, folie, blagues potaches, non-sense sans limite, violence et qu’en plus ils ont aimé faire ce jeu. Malheureusement, le truc de fond, les combats, sont mous et manquent d’intérêt du coup, ben on s’ennuie. Et le jeu ne tient donc que par les blagues, la pétage de quatrième mur, et cet esprit cynique assez bon.
    Et jouer à un jeu pour autre chose que son style premier ben c’est un peu gênant.
    De toute façon, ce jeu n’est plus dispo à la vente sur Steam par exemple sans que je sache pourquoi (Google doit savoir mais j’ai la flemme).

    Sur la fin d’ailleurs, on sent vraiment la lassitude, vague d’ennemis sans imagination, bourrinag et boss pas toip. Mais encore une fois ce qui le sauve, c’est la scène finale après la défaite du boss qui est très marrante et qui rachète un peu le tout car finissant sur une note qui arrache forcément un sourire.

    Exemple, lisez le descriptif de la dernière mission :lol: c’est juste con.
    2015-02-08_00009.jpg

    Donc si vous êtes dans la dèche de beat them all, que rejouer pour la 32ème fois à Batman vous botte pas trop et que vous tombez dessus à 5€, y’a pas à hésiter, la connerie de l’ensemble et sa pas trop grande difficulté devraient vous plaire.



  • Je fais une overdose de mec en truc moulant mais j’avoue que le peu que j’ai vu de Deadpool j’aime bien.
    Il a un côté City Hunter/Nicky Larson je trouve.



  • Ca avait attiré mon oeil à sa sortie, niveau BTA, ça se laisse jouer ? c’est pas relou les blagues à la fin ? Taloche, tu peux sortir les poubelles stp ?



  • @Ze_F ouais, ça se laisse jouer mais sans plus. Rien de transcendant si ce n’est l’humour et l’attente de la prochaine scène WTF.

    A ce titre, j’ai oublié de parler du level design. Le problème avec les jeux qui se là joue “Hey, je suis un jeu t’as vu” c’est qu’on sait jamais si les défauts sont voulus; genre démarche artistique hipstero-arty ou là par manque de compétence.
    Le Level design donc est basé sur “suit-le cheùin balisé par des petits items à récupérer jusqu’à la prochaine arène de baston”… Voilà, c’est tout.

    Et je rappelle que Deadpool a un pouvoir de téléportation… si si !! Mais bien évidement iil ne peut se téléporter que là ou les devs l’ont voulu soit généralement 1m50 de sa position en excluant tout passage à travers une porte, un grillage ou une bute…



0
En ligne

30
Utilisateurs

405
Sujets

117.4k
Messages