Faits Historiques, historiquement notables



    • L’affaire du Fantôme de Heilbronn

    En décembre 2008, plusieurs articles, paraissaient dans la presse française et allemande au sujet de la mystérieuse “femme sans visage” allemande, le “Fantôme de Heilbronn”. Cette tueuse en série venait de faire une nouvelle victime, la septième en 15 ans. Son ADN avait été prélevé sur des dizaines de scènes de crime, meurtres, vols, cambriolages, agressions… en faisant la pire criminelle que l’Allemagne ait connu.
    Mais quelques semaines plus tard, cette mystérieuse tueuse est démasquée : elle n’existe tout simplement pas !
    L’ADN derrière lequel tous les policiers allemands courent en vain n’est pas celui d’une tueuse en série, mais celui d’une simple employée d’un laboratoire qui avait mal stérilisé des coton-tiges …

    • Johann Reichhart

    Johann Reichhart, né le 29 avril 1893 à Wichenbach près de Wörth sur le Danube, décédé le 26 avril 1972 à Dorfen (près d’Erding), a été le bourreau le plus affairé d’Allemagne et probablement de toute l’histoire contemporaine. Il descendait d’une lignée de bourreaux bavarois qui remonte jusqu’au milieu du XVIIIe siècle.
    Depuis 1924, pendant la République de Weimar, et au temps du Troisième Reich il a exécuté 3 165 sentences de mort (dont 2 948 guillotinages), principalement à la prison de Plötzensee à Berlin. Ce qui fait une moyenne de 137 exécutions par an.
    C’est lui qui a exécuté à la prison de Stadelheim, à Munich, Hans et Sophie Scholl1, les militants connus du groupe de résistance La Rose blanche.
    Reichhart a pratiqué diverses formes d’exécutions :
    par décapitation, à la hache2ou majoritairement à la guillotine ;
    par pendaison haut et court (au moyen d’un câble métallique ou d’une corde naturelle passée dans un crochet suspendu à une poutre, le condamné gravissant les marches d’un large escabeau de bois enlevé par le bourreau une fois la corde ou le câble en place).
    Après 1945, le gouvernement militaire américain continua à employer ses services jusqu’à fin mai 1946.
    Dans la prison de Landsberg sur le Lech, il pendit 156 dignitaires nazis. Le métier de Reichhart faisait de lui une sorte de pestiféré, ce qui désagrégea sa famille, et son fils Hans se suicida en 1950, accablé psychologiquement par cette situation.
    Comme la plus grande partie de ses biens avait été confisquée lors de la dénazification, et qu’on ne lui avait pas accordé de pension de retraite, il gagnait sa vie en fabriquant des lotions capillaires et des parfums, ainsi qu’en élevant des Schnauzers moyens, ce qui ne l’empêcha pas, jusqu’à sa mort, de dépendre financièrement de l’aide de sa famille et de sa maîtresse.

    • Surcouf, pirate malouin puis enseigne informatique, aurait tenu les propos suivants face à ces ennemis anglais:

    Le capitaine d’un bâtiment de la Royale Navy s’adresse à Surcouf :
    « Vous, Français, vous vous battez pour l’argent. Tandis que nous, Anglais, nous nous battons pour l’honneur ! »
    Et Surcouf de répliquer :
    « Chacun se bat pour ce qui lui manque. »

    • La Reine Elisabeth II, a.K-a BAD ASS

    Sir Sherard Cowper-Coles, ambassadeur du Royaume-Uni en Arabie Saoudite en 2003, fait le récit du drôle de tour que la reine d’Angleterre a joué au roi Abdallah d’Arabie Saoudite. Il tient l’histoire d’Elisabeth II elle-même…
    En 1998, le roi Abdallah est reçu par la reine dans son domaine de Balmoral en Ecosse. Après le repas, Elisabeth II propose à son invité de faire le tour de la propriété. Hésitant dans un premier temps, Abdallah accepte l’invitation, sous la pression de ses diplomates.
    Des Land Rovers sont garés devant le palais, et conformément aux instructions, Abdallah s’installe dans le véhicule de tête, sur le fauteuil passager. Son interprète prend place sur la banquette arrière. C’est là que le cours normal des choses fléchit : à la surprise générale des Saoudiens, la reine d’Angleterre s’installe au volant, et met le contact…
    Elisabeth II a emmené son invité sur les petites routes écossaises de Balmoral, tout en n’arrêtant pas de parler. Abdallah pétrifié, a demandé à son interprète d’inviter la Reine à ralentir et se concentrer sur sa conduite.
    La féministe Elisabeth II a trouvé ainsi une manière très subtile de rappeler qu’en Arabie Saoudite, les femmes n’ont pas le droit de conduire.

    Description



  • Description



  • Une mafia italienne qui visiblement est la plaque tournante de la cocaïne en Europe.

    D’après une étude de l’institut italien Demoskopika, le chiffre d’affaires de la 'Ndrangheta a atteint 53 milliards d’euros en 2013, presque autant que Peugeot et Airbus!

    http://www.challenges.fr/economie/20140327.CHA2132/la-mafia-calabraise-gagne-autant-d-argent-que-psa-et-airbus.html



  • Gotlib…historien et grand escogriffe de la bédé…est décédé…ragnagnaaaaaaaaaa…:sad:



  • je me souviens de mon premier fluide glacial
    je partais pour mon premier cours à la faq…
    j’avais peur de m’emmerder…je suis entré dans une librairie
    et j’ai pris le fluide glacial…presque au hasard
    je l’ai acheté après tous les mois pendant des années
    la grande époque…avec goossens, edika…larcenet qui arrivait
    maester
    et leandri qui m’éclatais avec ses nouvelles et ses dossiers :grinning[:)]:
    et les dessins dans les marges :grinning[:)]:



  • et la grande surprise de son livre : j’existe, je me suis rencontré.



  • @dutilleul a dit :

    je me souviens de mon premier fluide glacial
    je partais pour mon premier cours à la faq…

    La f.a.q de David Lafarge?
    :david:

    Sinon t’aimais bien Gotlib parce que tu t’identifiais à pervers pépère?



  • Et Joe Dever qui est ripé depuis quelques jours déjà.

    ldvelh_Loup_Solitaire2.jpg



  • @Hubert-Charge a dit :

    @dutilleul a dit :

    je me souviens de mon premier fluide glacial
    je partais pour mon premier cours à la faq…

    La f.a.q de David Lafarge?
    :david:

    Sinon t’aimais bien Gotlib parce que tu t’identifiais à pervers pépère?

    :lol:
    Non, j’habitais rue brikabrak


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.