Liste des séries à faire un topic présentations (au boulot)



  • Sex Education de Netflix.

    Mignon comme tout, c’est simple, super bande-son, c’est propre niveau réalisation et niveau acteurs (Gillian Anderson est de la partie).
    C’est un univers utopique, les gens parlent avec un accent anglais, conduisent à droite, le look des vêtements est très années 90 mais on est bien au 21ème siècle avec tel portable, internet et ville américaine à la Grease.
    C’est vraiment surprenant comme mélange et je me suis fait happer 4 épisodes en swinguant.

    text alternatif



  • Ben Stiller, l’ennemi juré de Gob !!



  • @taloche a dit dans Liste des séries à faire un topic présentations (au boulot) :

    le look des vêtements est très années 90 mais on est bien au 21ème siècle

    C’est l’Angleterre, ils remontent dans le temps tous les jours. Bientôt le servage !



  • La saison 3 de True Detective envoie la même qualité de pâtée que la première.
    2 superbes épisodes.



  • Magnifique nouvelle. Je m’y met dès qu’ils sont tous dispo.



  • ah cool, j’avais pas vu la saison 2 vu les commentaires negatifs que j’avais pu lire ou entendre, bonne nouvelle du coup



  • Bah la 2 sert que la 3 soit appréciée justement huhuh.
    Après la perfection de la 1, fallait attendre 4-5 ans pour sortir une suite sans avoir des fans déchainés. La 2 en sortant si rapidement était vouée à un échec.
    Ensuite la 2 quand tu la regardes, sachant qu’elle est moyenne, ca reste quand même une série largement au-dessus de la moyenne en terme d’histoire, réalisation et acteurs.
    Y a juste Vince Vaughn qui gâche tout… ce mec j’ai jamais pigé comment il a pu devenir acteur.



  • Et la saison 3 emprunte beaucoup de codes et ficelles de la 1 mais perso cela ne me gêne pas.
    Ensuite y a un élément de l’histoire qui est géniale mais j’attends que tout le monde ait maté au moins le 1er épisode pour en parler.



  • @taloche a dit dans Liste des séries à faire un topic présentations (au boulot) :

    Y a juste Vince Vaughn qui gâche tout… ce mec j’ai jamais pigé comment il a pu devenir acteur.

    Moi je sais
    weinstein



  • Ptain, totues ces séries, je rattrape The Office en ce moment, et v’la l’ot’ qui me aprle de True Detective.

    Encore heureux que je suis pas fan des séries Marvel, mes “collègues” en parlent et ça paraît impossible à rattraper, surtout que osef.

    AU ZE_F BRODEL



  • Pour ceux qui ont bien aimé Happy (la saison 2 est en approche) y a la série Wayne qui vient de démarrer aujourd’hui (2 épisodes dispo).
    C’est fait par les gars à l’écriture du premier Deadpool (le seul bon).
    On suit un jeune ado avec le schéma classique de l’anti-héro: mère enfuie, père atteint du cancer, qui visiblement a du mal à supporter l’injustice. Y a un côté kickass mais plus trash.



  • Très sympa ce mini-docu d’une 1h30 sur le fameux Fyre Festival fait par Netflix: “fyre the greatest party that never happened”

    J’avais entendu parler du truc à l’époque mais je me rendais pas compte de l’ampleur de la chose et je savais pas pour Ja Rule :lol: :lol: ce big benêt façon XXL.

    Le docu raconte comment Ja Rule et une jeune entrepreneur tentent de créer le plus festival de music de la décennie.
    Ils s’aident de toute l’armada du marketing viral, des nouvelles normes de marketing via réseaux sociaux etc…
    L’histoire est assez fascinante.

    Il faut savoir que pour la big Mama, tout va bien car visiblement suite au docu, y a une cagnotte de $150 000 pour tenter d’amoindrir sa peine.



  • Bon épisode 3 et 4 de True Detective vu sur le week-end et hier.
    Bah ça commence à pédaler dans la semoule, c’est un poil lent et mou.
    Beaucoup d’expositions et de longueurs. On perd un peu pied et d’intérêt… Heureusement que Dorff et Mahershala Ali tiennent en haleine mais on va pas se mentir, les flics usés, qui crament clope sur clope en parlant du Vietnam c’est pas franchement la vignette de la nouveauté.
    J’espère que la barre va se redresser pour la suite.



  • @taloche a dit dans Liste des séries à faire un topic présentations (au boulot) :

    J’espère que la barre va se redresser pour la suite.

    text alternatif



  • little bit



  • @taloche a dit dans Liste des séries à faire un topic présentations (au boulot) :

    Très sympa ce mini-docu d’une 1h30 sur le fameux Fyre Festival fait par Netflix: “fyre the greatest party that never happened”

    J’avais entendu parler du truc à l’époque mais je me rendais pas compte de l’ampleur de la chose et je savais pas pour Ja Rule :lol: :lol: ce big benêt façon XXL.

    Le docu raconte comment Ja Rule et une jeune entrepreneur tentent de créer le plus festival de music de la décennie.
    Ils s’aident de toute l’armada du marketing viral, des nouvelles normes de marketing via réseaux sociaux etc…
    L’histoire est assez fascinante.

    Il faut savoir que pour la big Mama, tout va bien car visiblement suite au docu, y a une cagnotte de $150 000 pour tenter d’amoindrir sa peine.

    On dirait que ça a inspiré des gens, cf l’exposition Dau à Paris:

    le projet: https://www.franceculture.fr/emissions/le-billet-culturel/le-billet-culturel-du-vendredi-25-janvier-2019
    https://www.lexpress.fr/culture/art/dau-le-projet-artistique-le-plus-intriguant-de-2019_2057880.html
    https://www.sortiraparis.com/actualites/a-paris/articles/184110-dau-paris-2019-projet-immersif-unique-signe-ilya-khrzhanovsky

    « DAU » c’est ce projet artistique qui doit son nom à Lev Landau, physicien soviétique nobélisé en 1962. Annoncé comme une expérience inédite, DAU vient d’ouvrir dans trois institutions culturelles parisiennes : le théâtre de la ville, le théâtre du Châtelet, et le Centre Pompidou.

    Imaginez un projet de biopic qui s’est transformé en boot camp culturel. A l’origine un cinéaste russe Illya Khrzhanovsky qui devait raconter la vie de ce physicien entre recherches sur l’état condensé de la matière, surveillance et trahison soviétique, expérimentations sexuelles, internements psychiatriques, et mort tragique dans un accident voiture.

    Résultat : 13 films issus d’un tournage sous forme de télé réalité géante dans un institut soviétique totalitaire reconstitué pendant une dizaine d’années en Ukraine.

    Pour y accéder, les audacieux doivent abandonner leur téléphone à l’entrée et choisir un type de VISA selon leur degré de curiosité: 6h (35 euros), 24h (75e) ou accès illimité (150e).

    Dans cet oppressant décor made in URSS reconstitué dans les deux salles de spectacles sont annoncés “des expériences psychologiques, intellectuelles, physiologiques et spirituelles”, le visionnage des films hors-norme d’Ilya Khrzhanovsky, tournés dans un Institut de physique soumis à un régime soviétique, point de départ du projet DAU, des tête-à-tête avec des chamanes, des druides, des rabbins ou des moines bouddhistes, des concerts surprises de Massive Attack ou de l’ensemble classique MusicAeterna du chef d’orchestre Teodor Currentzis, des conférences scientifiques, des performances d’art contemporain, des pauses gastronomiques dans des lieux interlopes, comme ce restaurant jouxtant le Théâtre du Châtelet où L’Express a trinqué à la vodka au raifort devant un bortsch et emprunté un “vagin” pourpre de cinq mètres de long conduisant à un micro-salon où l’on peut lire les oeuvres de Diderot…

    Dans une salle du Musée national d’art moderne a été recréé un appartement communautaire de l’époque stalinienne. Derrière des vitres sans tain, les visiteurs pourront observer jour et nuit des physiciens de renommée internationale embarqués dans DAU. Bienvenue chez Big Brother.

    Outre la diffusion des longs-métrages de DAU dévoilant des scènes de la vie et des histoires vécues à l’Institut même, le projet propose des installations immersives, des espaces de rencontres avec des sages, des performances, des conférences sur la théologie, la physique quantique ou la géopolitique, des promenades dans un endroit habité par une création musicale originale… le tout dans un décor changeant en permanence. L’expérience se veut multi-sensorielle. Sur place, on peut même manger au “Shitty Hole”, la cantine du projet !

    On ne parle pas de pass mais de visa pour un territoire, on y voit non pas des concerts mais des pièces musicales inédites, on y croise pas des performeurs mais des auditeurs-acteurs (chaman, ancienne prostituées, exorcistes), on assiste pas à des conférences mais on entre dans un théâtre immersif, on ne voit des films on bascule dans un récit qui perturbe les limites du réel et de la fiction, on ne boit pas un verre dans un bar thématique mais on s’insère dans une histoire en avalant une soupe russe, on ne suit pas son audio-guide mais un smartphone spécial équipé du dispositif DAU, on ne déambule pas dans des pièces meublées par Emmaüs mais dans des copies d’appartements communautaires. Enfin on intègre le plasma holistique d’un projet hors norme ! J’exagère mais DAU est avant tout un nouveau langage pour définir une expérience culturelle qui évolue vers plus d’engagement et d’inattendu.

    Un trip totalement dingue, extrême, excessif. En un mot, russe. “DAU n’est pas une oeuvre imaginée pour rassurer les gens ou les divertir. Elle demande du temps, de la patience, de l’engagement”, annonce la productrice exécutive Martine d’Anglejan-Chatillon. Les âmes sensibles sont prévenues, DAU, ça ne se regarde pas, ça se vit.

    Sachez aussi que de nombreuses personnalités ont accepté de participer à ce projet collaboratif. Ainsi, Isabelle Huppert, Willem Dafoe, Monica Bellucci, Hannah Schygulla, Isabelle Adjani, Iris Berben, Gérard Depardieu, Lars Eidinger, Fanny Ardant ou encore Barbara Sukowa ont contribué à la voix-off de DAU.

    La réalité: https://www.huffingtonpost.fr/2019/01/29/lexposition-dau-sattire-les-foudres-des-visiteurs_a_23655906/

    “Arnaque”, “vol”, “escroquerie”… Les mots ne manquent pas aux visiteurs déçus de l’exposition DAU, qui depuis vendredi 25 janvier, portent leur frustration sur Internet pour conter leur mauvaise expérience

    Le vendredi 25 janvier, DAU ouvre finalement ses portes. Enfin… pas toutes: celles du Théâtre du Châtelet restent closes sur ordre de la commission de sécurité du préfet. Mais au Théâtre de la Ville, l’accès ne semble pas facilité: pour récupérer les visas d’entrée, il faut attendre 1h, voire 1h30 à l’extérieur (les précieux sésames auraient pu se limiter à des QR codes).

    À l’intérieur de l’enceinte en travaux semble régner la même approximation organisationnelle, comme le rapportent les internautes: absence de signalétique, queues prolongées entre les salles, indisponibilité des parcours personnalisés pour les passes 24H et illimités (la raison: les “DAU Phone”, qui permettaient d’être géolocalisés “n’ont jamais fonctionné”), mauvais rapport qualité/prix des repas proposés sous couvert de “plats typiques”…

    Quant au contenu même de l’exposition, les conférences s’avèrent inexistantes et les treize longs-métrages d’Ilya Khrzhanovsky sont introuvables dans leur intégralité (des extraits sont diffusés aléatoirement, sans aucune information). Ceux dont les traducteurs audio ne fonctionnent pas doivent se contenter des sous-titres anglais, les voix-off promises (Isabelle Huppert, Willem Dafoe, Monica Bellucci, Isabelle Adjani, Gérard Depardieu, Fanny Ardant…) se révèlent être des doublages Siri difficilement compréhensibles.

    Face à l’incompréhension des foules hagardes, le personnel, dépassé, n’offre aucune réponse. Le Figaro annonce que nombre de ses membres ont déjà claqué la porte de l’exposition, excédés par les conditions de travail qualifiées de “despotiques”.

    Pour ce qui est du remboursement des billets, les organisateurs sont catégoriques: le site officiel du DAU Institute ne le prévoit qu’en cas d’annulation venant de ce dernier. Les organisateurs proposent cependant d’offrir des visas de 6h pour accéder au Théâtre du Châtelet lorsqu’il sera ouvert, à “ceux qui n’auraient pas pu vivre l’expérience dans son intégralité”… mais pas sûr qu’ils aient envie d’y retourner.

    Si certains visiteurs ont pu noyer leur amertume dans les shots de vodkas à 7 euros offerts en compensation, beaucoup s’interrogent sur cette politique de vente et s’inquiètent du manque de transparence quant à l’utilisation des données collectées (des entretiens avec des psychologues ont pu être enregistrés et des questionnaires très personnels conditionnent la délivrance de certains passes).

    https://twitter.com/Rigz55565965/status/1089285022002094080?ref_src=twsrc^tfw

    75 euros étant le prix d’un Visa 24 heures alors que la durée pour faire le tour des possibilités des lieux n’excède (pour l’instant) pas les 4 heures. Le projet a pour l’avantage d’être bien produit, de plonger dans une (mini) forme d’expérience, mais le manque d’informations
    On navigue à vue, on demande mais personne ne sait, on revoit le même film dans deux salles de projections différentes, on annonce un concert à 18h pour ensuite dire qu’on ne sait pas quand il se produira (« les musiciens répètent »), tout ça pour la modique sommme de… 75 euros
    sur ce qu’on voit ou ce qu’on nous fait voir donne l’impression d’une exposition faite à la va-vite, terminée à l’arrache et pas encore présentable. C’est un grand gâchis et on est très loin de ce que des médias ont appelé une expérience « extrême » exception fait de son coût

    https://twitter.com/louislepron/status/1089199315199905792?ref_src=twsrc^tfw

    Tout juste sortie de #DAU, une organisation cataclysmique, une partie manquante, des films d’auteurs insipides, sauvez 35€ et allez au cinéma. Une grosse escroquerie. Circulez y a rien à voir…

    https://twitter.com/bsabbah/status/1089464326530973698?ref_src=twsrc^tfw

    A #Dau l’immersion en URSS est totale : on fait la queue pendant des heures pour se rendre compte qu’il n’y a rien. #Art #Paris



  • TL;DR

    :quoi:



  • @taloche a dit dans Liste des séries à faire un topic présentations (au boulot) :

    TL;DR

    T’as un peu codé le site du Wotw de la même manière non?



  • huhu t’es jaloux car je code comme je pisse. #enmetpartout

    Ton histoire est assez similaire sauf que les victimes sont pas des têtes à claques friqués que visaient le festival Fyre qui a pris plus que 150€ à des amateurs d’art.
    Mais j’apprécie que tu essayes de trouver des exemples de mes enseignements.

    jedi master



  • Ca me disait vaguement quelque chose le truc avec Ja Rule, une vidéo youtube et

    :lol:

    Cette enculade.