Dead Island



  • Bon, pour Dead Island.

    Description

    Après interception par Georges tout à l’heure alors que je faisais une petite pause de Dead Island, me voilà donc ici à vous raconter mes premières heures sur ce jeu coup de coeur pour moi. Tiens, au fait, rien à voir, maizavévu, Joypad is dead :(

    J’y joue depuis ce matin 09H00, pratiquement sans interruption (à part bouffer et une petite sortie). Déja, un jeu ne m’avait pas fait ça depuis longtemps.

    L’ambiance est réussie, la réalisation aussi. Franchement, se coller le nez 30 secondes sur une texture pour voir si le bump map change avec la lumière Roll

    Mais surtout, l’idée de survie est bien menée, on évite souvent les zombies, on coure tel le pleutre. Voici un extrait que je copie-colle sans vergogne d’une de mes interventions sur cpc (oui, Roll ).

    Au début, effectivement, on s’attarde à buter tous les zombies. Mais une fois un ou deux niveaux gagnés, les saletés deviennent un peu plus coriaces.
    On se dit tout d’abord, " ô les n00bzors", car les armes sont disséminées un peu partout, mais bien vite on déchante.
    Engagé face à un zombie qui a jailli d’une cabine de plage, mon arme se casse sur son crâne, je me retrouve mains nues. OK me dis-je, il est presque mort. Pour de bon. Las, 3 de ses copains rappliquent. Sentant venir en moi le vent glacial du reload screen, je fais vite demi-tour pour aller en chercher une arme aperçue un peu plus tôt, en arrivant. Et là, je me rends compte que la barre de stamina, épuisée par mes assauts sur le zombies, est à zéro et que je ne peux pas courir.
    Je me traîne derrière une barrière, et quand la barre s’est remplie, un peu, je courre. Jusqu’à l’endroit où l’arme se trouvait. Mais un des zombies n’a pas lâché mes basques, à peine l’arme ramassée, il se jette sur moi. Et PAF ! dans les dents ! mais ma barre de stamina est redescendue et j’en viens difficilement à bout. Va falloir être un peu plus malin à l’avenir.

    Voilà pour un extrait de jeu.

    Description

    Maintenant, en butant du zombie, on gagne de l’XP, et on a des quêtes fedex à faire dans tous les sens qui nous ramènent plus d’XP. Certes, elles se résument au plus simple, va chercher/accompagne/sauve. Mais on a la liberté d’aller et venir comme on veut. Pas de choix moraux, ces quêtes sont juste là pour meubler l’exploration, ça n’est pas un RPG, mais bien un FPS (orienté combat arme blanche) avec des éléments RPG.

    Pour le système de combat, c’est plutôt simple. On latte à coups d’armes improvisées (tuyaux, pagaies, manches à balais - aparté, tient, Stefo va donc aimer - , des couteaux de plongée etc) ou qu’on a montées soi-même avec des plans qu’on récupère à droite à gauche. Le sentiment d’urgence est toujours là. On entraperçoit un zombie. Huhu, toi, je vais te renvoyer ad patres. Je coure vers lui, lui envoie un coup de pied dans la tronche (la tête est souvent fatale), il titube, tombe et me montre ses fesses. Je les bote de coups de pieds (jouissif), puis vise les couilles et l’achève de grands coups de pieds à la tête pour lui coller un coup de pelle dans la tête, sait-on jamais. La violence des affrontements un peu maîtrisés est jouissive.

    Bon, j’ai récolté des points d’XP. En fonction du personnage qu’on a choisi (sur 4 choix possibles) ça débloque des arbres de compétences différents, permettant de se déplacer plus silencieusement, de crocheter des serrures etc. Les possibilités sont assez nombreuses, ça n’est pas juste gadget.

    Le perso que j’ai choisi est spécialiste des armes blanches. Avec un couteau, elle plante un zombie dans la tête, bam, fini.

    Bref, on n’est jamais en sécurité, jamais on n’a le sentiment de pouvoir s’en sortir facilement. On flippe donc quand on découvre un nouvel endroit, prêt à déguerpir.

    Description

    Selon moi, un bon FPS bac à sable, qui mérite bien son 7 quand on le paie 20 euros. A 50 euros, le facteur j’accroche/ j’accroche pas est trop fort, et je ne vous le recommanderai pas. Mais là, je suis à fond dedans.

    D’ailleurs, je l’ai activé via vpn, je ne ferme donc pas ma session :/



  • Je me permets de faire mon retour sur ce beau jeu que je viens de finir.

    C’était bien mais extrêmement usant sur la fin. La lassitude s’installe après la mi parcours ( l’arrivée dans la jungle pour moi). J’en pouvais plus de tuer, bouffer pour reprendre de la vie, recommencer à tuer, bouffer, exécuter une quête bidon (je ne lisais plus les dialogues de demande au bout de la trentième et j’ai rapidement réactivé le navpath, si les quêtes demandaient un minimum de réflexion, d’enquête, je dis pas, mais là vu que c’est du fedex…).

    J’ai joué avec l’hôtesse d’accueil, Mei Machin je sais plus, une spécialiste de l’arme blanche. Une machette ou un katana et c’est du bonheur en barre, on fonce, on sabre, on coupe. papapa
    Par contre, les armes lourdes sont moins adaptées, on se fait mettre souvent au tas, que ce soit avec la hache ou la masse.

    Le test CPC résume plutôt bien ce que je pense du jeu, en bon ou mauvais points: il est le cul entre deux chaises.
    Les devs ont joués les feignasses avec ce fedex. Perso, j’aurais préféré des quêtes secondaires moins nombreuses mais bien plus scénarisés.
    La conduite dans la jungle est horripilante aussi, au niveau du labo, passer les ponts relève de la gageure quand la voiture ne veut pas tourner, on se fout dans le fossé et la voiture se bloque. Et l’on se retrouve à pied a essayer de faire respawn une caisse.
    Le coup de payer l’établi pour réparer est complétement idiot, pourquoi ne pas utiliser les objets trouvés en jeu ?

    Description

    Quelques bugs comme la bouteille de gaz qui explose à la gueule à peine lancée (quatre fois dans la prison alors qu’avant jamais), le perso qui se coince ou encore la perte d’arme après un décès (mon second katana pute).

    Certains passages sont ahurissant de difficulté quand on respawn en plein milieu, certains zombies en deux coups te foutent au sol sans que l’on eu le temps de les voir arriver, alors imaginez quand ils se pointent à trois ou quatre. Sur la fin, c’était un zombie tué, un décès, on recommence jusqu’à ce que la vague soit anéantie complétement.
    Le truc bien emmerdant aussi, qui casse l’immersion, c’est ce pop up qui te propose de rejoindre Machin pour du multi. J’ai pas trouvé pour le désactiver.Fou
    Les gunfights sont bof, heureusement que le syndrome baril explosif au pied du tireur est présent, ils sont moins longs.
    L’IA zombifiée est souvent aux fraises, incapable de monter sur une voiture, elle tape à travers les portes (et on peut la tuer), les ennemis humains ne bougent pas, on peut se soigner derrière un pilier tandis que de l’autre coté le gars continue à tirer dans le vide, bref pas glop glop.

    On pardonne toute ses conneries, le level design est plutôt bon, le monde cohérent, parfois linéaire à certains endroits, l’ambiance rendue à merveille et le cac bandant.
    Un bon jeu d’arcade qui défoule mais attendez qu’il baisse pour en profiter. D’ici là, ils auront patchés le jeu et virés les bugs d’affichage de cinématique, d’IA ou de de perte d’armes.
    Plus de 30 euros, ça le fait pas malgré sa durée de vie très correcte (31 heures mais j’ai pas envie de le recommencer tout de suite).
    Bref, à essayer.


 

0
En ligne

30
Utilisateurs

405
Sujets

117.4k
Messages