Retro-Gaming - Sega nettoie les rues de Street of Rage



  • Je vais vous parler de Nehrim dans les quelques… non je blague, détendez-vous du bulbe et venons en directement au fait:

    Le retro-gaming a le vent en poulpe ces derniers temps. Surement parce qu’une grosse majorité de joueurs a la nostalgie de ces belles et vertes années, celles où posséder seize bits n’était pas forcément un atout avec les filles.

    Pour certains, le mot Megadrive évoque de bien belles soirées en compagnie de jeux mémorables. Citons la série des Shining Force, les Phantasy Star, Sonic, Aladdin et bien sûr les splendides action-RPG tels que Landstalker, Soleil (le pendant de Zelda nardin Sega) ou encore The Story of Thor, jeu accrocheur au possible.

    De grands jeux, assurément, même si loin des cadors du genre sur Amiga et PC dont les doux noms résonnent encore dans la tête des plus vieux ( tout les membres sauf Ray donc ).
    Non l’Atari ST n’est pas une machine de jeu. Un peu plus que le CPC 6128 certes, mais rien d’extraordinaire avec son architecture dépassée et ses carences en tout. /troll

    Au milieu de tout ce tas de pépites, une série s’est imposée dans le cœur des amateurs de beat them all: Streets Of Rage.

    Description

    Un premier volet magique jouable à deux, une suite extraordinaire jouable à deux et enfin un troisième épisode un brin bancal par rapport au second. Les musiques, pour la plupart insipides y ont jouées un rôle déterminant. Mais il est jouable à deux.
    Cette franchise de baston se place en tête du genre au coté d’un Final Fight et d’un Double Dragon. Perso, il les surpasse, mais c’est une question de gout de chacun que l’on a à soit même de subjectivité personnelle et intrinsèque.

    Une équipe de fan s’est tout naturellement mis en tête de recréer SoR sur PC en calquant au Canson numérique la saga, et ce sans recopier une seule ligne du code originel. Un projet démentiel qui aura mis plusieurs années (un quinquennat et demi ) pour se concrétiser, et, cerise sur le gâteau, la permission de Sega est offerte aux devs.

    Ces dernier jours, nous avons donc vu venir la version V5 toute pimpante, sentant bon la peinture et incluant tout les niveaux de SoR 1, 2 3. Ajoutons les divers personnages tel que Axel où Adam, les fameux boss et ennemis ainsi que toute la panoplie des coups disponibles.

    Un travail titanesque, des graphismes refait, des animations rendues à l’identique, des sons sentant la 16 bit et des musiques remixées qui sont un vrai bonheur à entendre par les oreilles. Pour dire, même la crétinerie innée de l’IA est toujours présente.
    Coté ajouts on retrouve la gestion des pads xbox 360, une difficulté assez coriace, un magasin où l’on peut débloquer des bonus et autres persos, des vies, des armes, une IA capable d’accompagner le joueur solitaire ou une section “créez votre propre Street of Rage”.

    Description

    Tout allait bien dans le meilleur des mondes, les fans inondaient les forums de messages positifs, j’y ai passé quatre heures hier encore avec le sourire aux lèvres. Il faisait beau et les jupes des terre-neuve raccourcissaient.

    Description

    Sauf que.
    Sauf qu’à l’époque de la demande d’autorisation, les encravatés de la section Bilan Comptable de Sega n’ont pas dû vraiment faire gaffe au post it "voir avec les avocats " collé sur l’écran du concierge. Et là, plus rien ne va.

    Allons donc, on sort nos compils sur Steam à pas cher, on va pas laisser des amateurs faire mieux que nous.
    “Ils nous enlèvent le pain de la bouche !” aurait hurlé Yushiro KotutoShimoHosoDonetsu San, PDG de son état.
    *“C’est gratuit !” *cria le DG Fujiyama Minoltasuzuka Sansung du haut du TOTO flambant neuf, installé dans son bureau Tokoïte de deux mètres carré en acajou massif plaqué or ivoire et carré.

    Et advint ce qui arriva: le lien de téléchargement est très rapidement retiré. Sega aurait contacté les devs par mail et l’on pouvait, pour les plus optimistes, s’autoriser à penser d’une éventuelle possibilité probable de commercialisation sur le XBLA/PS3 network (les trucs pour pigeons).

    A contrario, tout simplement nos amis de chez Sega ne souhaitent pas voir débarquer un concurrent sérieux et gratuit à ses portages payant.

    Les devs ont répondus à l’injonction ( le terme est bien plus adéquat que mail vu la vitesse de retrait du lien de DL) et à l’heure actuelle, on ne sait pas ce qu’il va advenir de la future version 6 compatible linux et win 3.1.

    J’aimerais donner le fond de ma pensée mais les mots “putes” et “enculés” seraient trop fort pour nos amis les prudes.

    Messieurs de Sega, tout bon fan qui se respecte possède déjà le jeu, soit en émulateur, soit légalement.

    Pour ma part, j’ai longtemps joué sur des roms émulés sur PC et PSP custom firmware. Ainsi, à la sortie de vos portages, j’ai acheté une dizaine de vos jeux sur Steam, histoire de vous rétribuer pour ce que j’ai utilisé pendant des années. Oui l’honnêteté coule dans mes veines (Dutilleul arrête de rire enflure !), et sincèrement, je pense que beaucoup de joueurs en ont fait de même. Alors, je vous le demande monsieur Pujadas, va t’on laisser la misère s’installer dans nos

    Description

    Que va donc faire Sega ?

    Huit ans de boulot anéanti ? Cela serait un tacle à la gorge pour ces gens qui ont portés avec amour l’image de la marque, amenés un palliatif au fan en manque de Street of, chose que n’a pas su faire le développeur japonais depuis quinze ans en ne proposant que des portages.

    Surfer sur la mode du retro gaming en ressortant des cartons les vieilles licences remixées, à l’instar d’un Sonic 4 ? Un retour next-gen du hérisson bien décevant qui n’a pas su retrouver ses racines. Est-on en droit de craindre un traitement identique pour SoR ?

    Laisser couler ?

    Ou foutre une armée d’avocat au cul des devs ?

    Description

    Bref, Sega a de quoi capitaliser sur le futur, car sa force, c’est la fibre nostalgique et son catalogue 8, 16 et 32 bits et Dreamcast. Les conversions PC de Crazy Taxi ou Sega Bass Fishing sont sur Steam depuis plusieurs semaines. La suite viendra bientôt.
    Il ya de quoi être deg’ pour les devs, espérons que la situation s’améliore.

    Reste le mot de la fin que je laisserais à Hitoshiorknabasu Kitami, gardien de parking à Fukushima: à force de trop cuire les nouilles, elles finissent par coller au fond de la casserole.

    Allez comprendre.



  • A chaque nouveau support, il y a une resucée des succès d’antan…Avec le Kinect, attendez-vous à voir sortir Aztec Challenge sur nos PC avec Windows 8…
    Microsoft vient en effet d’annoncer le support de leur joujou pour la sortie de la prochaine version de leur os en 2012.



  • En cherchant sur le interwebz 5 minutes, j’ai trouvé la version 5.0

    Si ça tente quelqu’un.

    Sissi, je te propose de poster tout ça sur le mur de la Mairie de chez CapcomVIlle. Ou de la graver sur le front de Hiromu Tasudentoshidantondoetc.