Le film qui t'a fait vibrer la pupille gauche



  • Godzilla 2.DOUZE est dispo en version “Online”.

    C’est presque regardable, même si ça n’assume pas trop le n’imp’ de l’espace.

    Sinon, grâce au lien de Sissi, qui fait aussi le café, gueérit la lèpre et faire revenir l’être aimé, j’ai pu voir A Scene At The Sea de Kitano.

    Cte baffe, que c’est bien.

    Et du même keum qui a fait Big Man Japan, Symbol. A voir, vraiment.



  • Nan mais Kitano :love:

    Kids Return
    Violent Cop
    Brother
    Hana-bi

    c’te puissance
    @Ze_F :love:



  • ce film :love: :love:



  • Putain je suis en train de m’infliger avengers endgame… Mon dieu quelle purge



  • Mais comment on peut oser faire une merde pareille avec autant de budget ?



  • Tu pourrais regarder un film scandinave :mad:



  • Y en a toujours plus que des films bretons



  • Après le summum cinématographique atteint avec “Les galettes de Pont Aven” il a été décidé que plus aucune réalisation ne serait appelée “Film” mais juste video tout juste bon à passer sur youtube.



  • :lol:



  • Plus way Georgio.

    Infinity machin avait un ton fort plaisant, avec un méchant bien écrit et qui gagne.

    Et la suite fout tout en l’air avec des voyaged temporels… turbo :facepalm:



  • Je l’ai maté mercredi soir.
    Effectivement c’est mou du supersplip, et putain 3h (p’tits joueurs :napo:)… par contre bizarrement je n’ai pas trop ressenti les 3h c’est qu’il doit y avoir quelque chose de bien ficelé qd même.



  • @bigoud1 a dit dans Le film qui t'a fait vibrer la pupille gauche :

    Je l’ai maté mercredi soir.
    Effectivement c’est mou du supersplip, et putain 3h (p’tits joueurs :napo:)… par contre bizarrement je n’ai pas trop ressenti les 3h c’est qu’il doit y avoir quelque chose dans le bédo ou la picole qui m’ont bien aidé qd même.



  • :lol:



  • ptin vous me rassurez, j’ai même pas osé venir ici cracher mon venin sur Endgame…3h pour cette merde inutile…
    Déjà Captain Marvel c’était une boucherie mais Endgame ne fais aucun sens, 0 plaisir, 0 logique c’est une bouse d’or et il a détrôné Avatar et tous les films en terme de revenue, c’est déprimant.



  • CTB : Georges :



  • Très bon ce John WIck 3.
    Bon casting et la fin poulalalala.

    Montage un peu mou sur les bastons, je pense que Keanu commence à se faire vieux mais j’apprécie qu’ils aient pris le parti pris de l’assumer plutôt que de faire un montage rempli de cut pour cacher ça.

    Et Halle Berry poulalalala.



  • granny berry



  • @taloche a dit dans Le film qui t'a fait vibrer la pupille gauche :

    Très bon ce John WIck 3.
    Bon casting et la fin poulalalala.

    Montage un peu mou sur les bastons, je pense que Keanu commence à se faire vieux mais j’apprécie qu’ils aient pris le parti pris de l’assumer plutôt que de faire un montage rempli de cut pour cacher ça.

    Et Halle Berry poulalalala.

    Je viens de mater…c’te violence
    brutal



  • Vu à l’instant ce John Visiteurs 3.
    Certaines bastons sont zarbi, pataudes. C’est vrai que Cousin Hubert Reeves vieillit, à voir pour le quatrième opus si il finira en déambulateur. Et dans ses mains, ça risque de faire aussi mal qu’avec un couteau…

    Coté flingue, idem, ça manque de je ne sais quoi, ce qui faisait le charme du premier. La violence de l’opus originel devenait horrible/trippante au regard des enjeux (le clebs et la caisse) et des ennemis abattus qui ne restaient que de simples gardes du corps en costard; ici on est dans la confrérie mafieuse top secrète à combattre et on s’attend à un déchainement exagéré, d’explosion boum bang; l’ennemi semble impossible à détruire car ses ramifications sont multiples donc il faut y aller franco et remonter la hiérarchie à coup de fusil à pompe et de drones bombardiers. Ben rien, on fait dans le local et le petit personnel. Ptet dans sa suite…

    J’ai aussi eu l’impression qu’on avait un film d’action qui faisait des clins d’œil constant au jeu vidéo. Au Maroc, j’ai pensé à Resident Evil 5 avec le binôme (sans l’IA merdique) et à n’importe quel COD avec ses arabes masqués en djellaba; à la fin, c’était un peu du Deus Ex Revolution dans ses décors dorés, y’avait du Road Rash, du néon à la Watch Dog/GTA5 en ville, le clebs de Fallout, des armures +5 sur certains soldats. Ce qui m’a achevé de penser ça, c’est quand ils reviennent au spawn pour faire le plein de munition et faire face à une horde …

    Un bon film cependant, esthétiquement très réussi mais en deçà du premier John Wick, surtout à cause de ses chorégraphies parfois lourdes et au regard du fait qu’il ne va pas assez loin dans le scénario.

    Hier, y’avait Passengers sur tf1, un film de SF avec Jennifer Lawrence et Chris Pratt.
    Un vaisseau en route vers une planète avec à son bord 5000 pommes en sommeil et au quart de son voyage interstellaire. Chris se réveille suite à un bug et se retrouve seul sans possibilité de se replonger en compote biostase. Au bout d’un an, il se décide à réveiller Jenny la bonnasse, parce qu’il se fait chier un peu et qu’elle est plutôt cool à première vue avec ses capacités littéraires. Et bonne. Et qu’il va baiser très vite sans toutefois lui avouer qu’il l’a aussi condamné à errer au moins 80 ans dans le vaisseau avec lui. Elle va se véner quand elle l’apprendra: tu as gâché ma vie gnagnagna, il reste 80 ans de voyage gnagnagna, t’es pas prêt de revoir mon trognon gnagna. Les femmes jvous jure…

    On pouvait croire que ce serait bien comme une pom’pot. La solitude seul et à deux, les jolis décors, l’espace, l’existentialisme, l’expansion de l’humanité. Chapeau pour le vaisseau générant sa propre gravité, aux coursives blanches et toutes propre à la 2001, pourvu de son bouclier à l’avant qui détruit les débris,

    Mais oui, ça se prend les pieds dans les rétro fusée sur le scénario, tout est sans imagination et vu, revu et archi déjà revu et vu. Passons sur le passage qui fait l’analogie avec le héros, la princesse et le dragon (la sortie dans l’espace avec un bouclier improvisé pour évacuer le feu qui va tuer la gentille princesse) mais quand on nous sort en l’espace (huhu) de 5 minutes le levier qui marche pas, le sacrifice du héros, la corde qui se tend au mauvais moment, le rattrapage de justesse et le massage cardiaque robotisé qui sauve beau gosse inanimé depuis des lustres, merde quoi! Puis cette fin sans rien tout en questionnement, on sait même pas ce qu’il s’est passé entre l’arrivée sur l’exoplanète et le bisou baveux des deux tanches.

    Déjà 50 minutes de Avengers endgame et il ne se passe toujours rien…
    01h04, le néant…



  • Cette purge… on a plus d’idées, vite des voyages dans le temps !


Se connecter pour répondre