La parenthèse inattendue



  • [align=justify]C’était le matin, les nombreux réveils de la maison se mirent à sonner, non pas d’une seule voix mais plutôt à tour de rôle, par intervalle régulier, chacun appuyant lourdement l’alarme donnée par son prédécesseur. C’était le matin, froid et humide, mais pourtant les autres jours, j’arrive sans trop de peine à les faire taire, me levant acrobatiquement d’un seul bond pour chatouiller leur petit bouton, réduisant définitivement au silence leurs petits cri d’agonie. C’était le matin, mais je fut insensible à leurs lamentations, ignorant leurs appels, écrasant leurs pustules électriques et méprisant leur message, c’est enfoncé la tête dans deux gros oreillers de coton, que j’ai prolongé la matinée, tentant par la même, d’atteindre mon quota minimum de sommeil. En général, seule une nuit de jeu vidéo est capable de m’avachir au point de manquer le boulot, mais cette fois, c’est une émission de télévision qui m’a retenu dans le canapé. Monsieur Frédéric Lopez, je vous prierais de bien vouloir envoyer un mot d’excuse à mon employeur !
    [/align]

    [align=center][color=#1E90FF][size=xx-large]La parenthèse inattendue…[/size][/color][/align]
    [align=center][img]http://tof.canardpc.com/view/d5d78325-97c8-435a-b437-10f9c86a3859.jpg[/img]
    [/align]

    [align=justify]…est une émission bien sympathique ou l’ami Frédéric invite trois personnalités à passer le week-end dans une accueillante maison de campagne, où ils retracent de manière intimiste des moments de leur parcours. Le week-end dernier il recevait Philippe Geluck, Jonathan Lambert et Olivia Ruiz. Que ce soit durant l’apéro sur la terrasse au bord de l’eau, à la visite du grenier remplis de trésors rappelant l’enfance de ses pensionnaires, Frédéric les convies délicatement à raconter des anecdotes de leurs premiers âges jusqu’aux émois de l’adolescence.

    Raconter sa vie, c’est bien. Le faire en mangeant, c’est mieux. C’est pourquoi tout le monde s’attaque à la préparation du repas. Jonathan, fort de ses années d’expériences auprès de Jean-Pierre Coffe se joue des entrées. Olivia quand à elle, mijote un chili, alors que Philippe se lance dans la préparation d’une tarte Tatin au pomme, s’offrant pour l’occasion, le plus mauvais jeu de mot de l’émission. :lol:[/align]

    [align=center][img]http://www.programme.tv/media/cache/relative_max_355x272/upload/epgs/la-parenthese-inattendue_45354186_1.jpg[/img][/align]

    [align=justify]Le lendemain, petit déjeuner et pêche au programme pour nos amis, qui détendus par l’atmosphère champêtre, n’hésitent pas à y aller franchement dans la confidence honteuse. Devant les caméras, Jonathan Lambert n’hésite pas à raconter qu’il tenait un graphique de ses amies et du status de leur relation. [/align]
    [align=center][img]http://tof.canardpc.com/view/a1dc4243-0a32-48ba-af46-e260792b1fe3.jpg[/img]
    [/align]

    [align=justify]L’après midi touche à sa fin, c’est le coeur léger et en barque que nos camarades quittent leur hôte. Philippe démontre ainsi ses talents de rameurs, que Jonathan aura eu le bon mot jusqu’à la fin, alors qu’Olivia prononcera son centième “c’est génial”, de cette petite évasion exquise.
    [/align]

    Ce n’est plus le matin, les réveils se sont tus depuis plusieurs heures maintenant, mais je reste sous l’effet émotionnel de ce moment de télé. Je ne veux pas me réveiller au risque d’apprendre finalement que des caméras étaient sournoisement présentes durant toute la durée de notre séjour à la campagne.


Se connecter pour répondre